N/oholita.

octobre 18

WELCOME TO MY WORLD

 

Ça fait un petit moment que j’ai envie d’écrire de nouveau sur le blog. Vous savez ce genre d’article looong où tu t’expliques tu dis pourquoi tu fais ou pourquoi tu ne fais pas certaines choses. Je reviens toujours sur ma décision en me disant que de toute manière je n’ai pas à me justifier, que je ne devrais m’attarder là dessus…
En réalité, j’ai eu envie depuis que j’ai « officialisé », depuis que j’ai affiché au grand jour mon amoureux. J’y pense depuis que je vois des messages me demandant pourquoi est-ce que je ne le montre pas vraiment et pourquoi est-ce que je ne le taggue pas.
J’ai eu envie depuis quelques temps, depuis que je vois certains messages. Souvent je me dis, j’écris ! Non j’écris pas ! Et puis me voilà enfin lancée dans le grand bain !

Vous voulez de la transparence, et bien, bienvenue, vous êtes au bon endroit pour ça !  C’est l’article où l’on parle de tout et je vous dis tout !

Alors je vous préviens de suite qu’après ça, ce sera à prendre ou à laisser ahah !!

Reprenons les choses depuis leur commencement. Soyons honnêtes, la plupart me reprochent un changement depuis ma rupture avec mon ex.

Au sujet de ma rupture avec mon ex…

Parlons-en ! Comme beaucoup le savent, j’ai été en couple de mes 16 ans à mes 25 ans ! Autant dire pas mal d’années ! Je ne regrette rien ! Cette relation m’a amenée là où je suis aujourd’hui. Cette relation m’a construite et a fait la personne que je suis aujourd’hui.
Une rupture c’est très difficile à annoncer en vrai, surtout après 9 ans, la famille, les amis, tout ce que l’on a construit, entreprit.

Sans parler d’annonces sur les réseaux dans un premier temps, sachez que pour moi la décision a été très difficile à prendre, plutôt normal après 9 ans.
Donc oui, vous avez bien compris, j’ai décidé de mettre un terme à notre relation.

Mes raisons me sont personnelles, j’ai quand même le droit à un petit jardin secret 🙂 mais c’était une décision réfléchie et mature. Sachez aussi qu’elle n’a strictement rien avoir avec mon statut de blogueuse,  parce que  maintenant que j’avais de l’argent je m’en foutais… bla-bla. J’en ai entendu des conneries, des belles conneries ! Sachez que lorsque vous rencontrez quelqu’un à 16 ans, même si cette personne est géniale, arrivé à un âge il arrive parfois que vous n’ayez plus les mêmes attentes. Et sachez surtout, que vu dans quel schéma familial  j’ai grandi, je n’ai pas attendu d’être blogueuse pour être indépendante.

Suite à ça, il a fallu l’annoncer sur les réseaux, je n’ai pas attendu plus d’une semaine pour vous en parler, je ne voulais pas vous mentir et surtout arriver un jour en disant « oui je ne suis plus avec et alors ? ».

Imaginez-vous une seconde, déjà des centaines de milliers de personnes connaissaient ma vie et suivaient ma vie. Pour n’importe qui, une rupture après autant de temps serait compliquée à gérer, mais là ça l’était encore plus. Je continuais à le respecter plus que tout au monde, je ne voulais pas lui faire du mal donc je me suis absentée des réseaux dès le lendemain de la rupture.
Et oui, je me suis donc « absentée », un petit peu, mais c’est là que tout a commencé. J’ai toujours été ultra honnête, naturelle et à tout vous dire et vous montrer de ma vie. Hors de question pour moi, de sourire, d’essayer des fringues et de vous parler mode en vidéo comme ça. Je me suis donc un peu retirée, sans jamais vraiment partir. Et c’est là que l’engrenage commence…
Comment revenir, 1 semaine, 1 mois, 10 mois après comme si de rien n’était alors que des centaines de milliers de personnes continuent toujours de me regarder et parfois même me jugent. Parce qu’entre temps, les réseaux ont prit de plus en plus d’ampleur et les langues se sont déliées. Les critiques, les commentaires méchants, le harcèlement sur les réseaux… tout à commencé à être plus facile pour tout le monde et surtout, ça y est on avait enfin quelque chose à me reprocher. Puisque avant dans ma petite vie parfaite avec mon mec depuis les débuts des années lycée, mon petit chien et mon appart instagramable tout était nickel !

Passons maintenant à la deuxième phase.

Vos reproches sur mon changement !

Alors oui, ça y est j’étais célibataire, CÉLIBATAIRE ! Allo, je n’ai pas été célibataire, seule depuis la première année du lycée, soit la fin du collège (c’est à dire jamais). Alors je ne vous parle pas ici d’avoir plein de mecs et de faire n’importe quoi ! Juste de n’avoir de comptes à rendre à personne et de profiter d’être seule !! Pas facile, je vous assure !
Alors avant, je ne buvais pas une goutte d’alcool, j’en avais jamais bu, 25 ans je n’avais jamais bu une goutte.
Et puis petit à petit, on m’a fait gouter et j’ai commencé à « aimer » boire un petit verre de temps en temps. Alors je vous arrête de suite. J’ai dis un petit verre. je n’arrive toujours pas à finir un cocktail ou a finir un verre de vin à table. Je parle une fois en soirée boite de nuit, si je ne mets pas 1h30 à finir mon verre, je peux dans un élan de folie boire un deuxième verre pendant la soirée.
Mais attendez, excusez-moi, suis-je la seule à boire de l’alcool ?

Et donc du coup qui dit célibataire et seule, je suis sortie, beaucoup sortie pour un peu rattraper le temps que je n’avais pas vécu. On va dire que les soirées en boite de nuit c’était loin d’être le truc favori de mon ex et malheureusement pour moi qui suis un oiseau de la nuit. Je dors très peu et depuis toujours, avec 5h de sommeil je peux être en forme toute une journée sans problème, 6h je saute partout, 7h je suis en grasse matinée. Donc du coup sortir, faire la fête, rentrer, se coucher et se lever tôt ce n’était pas du tout un soucis. Pas besoin de drogues pour ça, je vous l’assure aussi. Je vous le dis que j’en ai entendu des belles !!!

Souvenez-vous vos années lycée, études supérieurs lorsque vous alliez boire un verre avec vos collègues de classe, de travail, les soirées d’école, les weekends d’intégration… bah vous voyez tout ça, bah moi je l’ai jamais fait, genre jamais ! Même pas un verre, même pas une soirée.

J’étais en couple, avec un ex un peu jaloux (pas excessif non plus hein), on avait nos amis, en commun, du coup bah je ne voyais jamais personne à l’extérieur pour éviter les disputes inutiles. Donc imaginez-vous vos années de16 à 25 ans, imaginez une seconde que je n’ai rien fait de ce que vous avez fait, même si attention j’ai fait d’autres choses très cool, j’ai voyagé, j’ai grandi avec des amis en or, qui sont les mêmes depuis plus de 12 ans maintenant, j’ai grandi d’une manière très saine, donc imaginez-vous ça et rendez-vous bien compte, que votre jeunesse bah je l’ai vécu à 25 ans tout simplement ! Seule, avec des copines, à Paris célibataire, j’ai vécu ma meilleure vie ! Et oui !

Bon tout ça n’a pas duré bien longtemps puisque après 6 mois de célibat , j’ai été en « couple » à distance (relation qui n’a servi à rien à part me faire perdre confiance en moi).

Du coup, je m’en vais en Australie pendant un mois, un gros besoin de repartir à zéro dans ma vie, je profite là-bas, je prends beaucoup de temps pour moi pour me retrouver seule, seule sans mon confort du quotidien, sans mes copines pour me soutenir dès que j’ai un coup de mou, juste face à moi même. Je m’allonge parfois sur le sable en pleine nuit, tout seule je regarde les étoiles, je pleure et je pense beaucoup. J’ai vraiment fait un travail énorme sur moi là-bas. C’est une expérience que je ne regrette pas et que je suis heureuse d’avoir vécue.

La rencontre avec mon chéri…

Un mois après me voilà de retour à Paris, complètement en forme, plus rien ne m’arrête, de retour au boulot, à fond les ballons, je continue à profiter de mon temps, je sors là où je vais toujours d’habitude et à peine un mois après mon retour je rencontre mon chéri. Vraiment au moment où je m’y attendais le moins ! On en avait parlé ensemble, tout le monde le disait et bien je conforme la règle ahah.

En rentrant de mon voyage j’avais enfin appris a être seule, seule pour de vrai. Alors oui, on n’a effectivement besoin de personne pour vivre et avancer, mais une chose est sûre c’est que depuis que je l’ai rencontré je ne me vois pas avancer une seule seconde sans lui et surtout, je n’ai jamais avancé aussi vite qu’avec lui. Je suis complètement folle amoureuse, alors que pourtant au départ on n’aurait pas misé une seconde sur notre couple.

On est pas sur une rencontre romantique, bucolique, mais notre histoire n’en est pas moins une par la suite. La première fois qu’il  m’a vue, c’était le soir même de mon retour d’Australie. Il m’a avoué il y à peine une semaine que lorsqu’il m’a vue il a dit à son amie « pour elle j’arrête toutes mes conneries ». Il ne savait pas ce que je faisais, qui j’étais. Il l’a rapidement su, puisque tout se sait à Paris mais ce n’est que quelques semaines après que nous échangeons la première fois.

J’étais avec Hugo, le chéri de Caroline et lorsqu’il l’a vu,  il m’a dit dans la seconde même « mais c’est lui qu’il te faut ! Il est génial ! Je l’adore« . J’ai souri, j’ai trouvé ça marrant et je ne sais pas, ça m’a rassuré, vous savez  « la caution ami », quand votre pote valide déjà la personne , vous partez déjà avec quelques doutes en moins. Bon du coup, il était beau, très beau, souriant avec ces 1000 dents (blanches) sont teint bronzé, on a rigolé, échangé 3 mots, on a dansé une petite minute. Il est reparti, je l’ai pisté toute la soirée, j’ai attendu la fermeture du club, on a échangé de nouveau (et nos numéros) il a été très gentleman et du coup nous nous sommes vus directement dans la semaine en après-midi. On a mis du temps avant de décider de se mettre en couple, parce que du coup, sortir avec une blogueuse ce n’est pas facile et loin de ce qu’on peut penser ça ne fait pas toujours rêver. Moi non plus à ce moment là j’étais sûre de rien et le temps à fait le reste, ça devenait une évidence et on ne pouvait plus se séparer. C’est le mec le plus droit, le plus attentionné, le plus gentil, que j’ai rencontré, on est complémentaires , amoureux, inséparables, l’impression d’être ensemble depuis toujours, du coup,  à chaque mois passé ensemble on rajoute une année et arrivé à 7 mois on dit que ca fait 7 ans qu’on est ensemble et ça nous fait bien rire !!

On a des projets et on va au bout des projets et ça aussi c’est nouveau pour moi, d’être avec quelqu’un d’entreprenant et d’entrepreneur. On fait nos 1000 rendez-vous ensemble, toujours sur la même longueur d’ondes et ça facilite les choses.

Lorsqu’on dit que les opposés s’attirent, une chose est sûre c’est que l’on est tout sauf opposés. Lui c’est moi en mec et je suis lui en fille !

Je reviendrai à la fin sur la raison pour laquelle je ne le montre pas plus que ça sur mes réseaux.

Maintenant que nous avons parlé de mon chéri, repassons à la partie plus « blogging, mode, etc. »

Du coup, puisque j’ai dit que j’allais me justifier sur tout, je continue. Mon style vestimentaire !

J’ai débuté mon blog en janvier 2014, cela va bientôt faire 5 ans. J’ai eu la chance de bénéficier d’une montée assez fulgurante sur les réseaux sociaux. C’était plutôt très fou et j’ai encore du mal à l’expliquer ! Mais c’est ça la magie des réseaux on ne sait pas comment, mais votre compte est partagé, on parle de vous et on vous suit de plus en plus, l’algorithme d’Instagram qui était génial à l’époque tout simplement. J’en ai bien profité, je prenais énormément d’abonnés chaque semaine, chaque mois et ça m’a propulsé très rapidement. Mais j’ai énormément travaillé pour en arriver là. J’ai su prendre le tournant, comprendre ce qu’il y avait à comprendre du métier, je l’ai pris de manière très professionnelle et j’en ai clairement fait un business. Par contre ! Tout en restant toujours honnête et sans jamais mentir, je pense que cela a toujours été compris par ma communauté qui n’a jamais eu à me reprocher d’enchaîner partenariats et partenariats ou de parler d’un produit auquel je ne croyais pas.
Mais il est clair et je pense que vous l’avez compris, notre business fonctionne comme ça, on se fait rémunérer pour nos différentes promotions sur les réseaux. Nous sommes les seuls décisionnaires de ce que l’on souhaite faire ou ne pas faire.

Alors oui maintenant l’algorithme d’Instagram à changé, du coup l’application décide de mettre en avant le compte qu’elle souhaite et donc de mettre en avant de nouveaux comptes au détriment de comptes plus anciens comme le mien. Beaucoup s’en plaignent, tout le temps et en parlant sans arrêt, personnellement, je m’en fou. J’en ai bénéficié à un moment donné et la guerre des likes et des abonnés j’en ai vraiment rien à faire du tout !

On arrive donc à la raison de mon changement sur les réseaux sociaux, j’en avais marre (sans jamais en parler où m’en plaindre) de voir tous ces comptes se faire des partages et des partages pour gagner de nouveaux abonnés, de vous demander d’aller liker leur dernière photo, de vous donner des objectifs de likes, limite parfois j’ai l’impression qu’on vous y oblige ! De faire tous ces concours pour gagner, gagner, gagner des abonnés ! Les gens n’ont que ça à la bouche et ça, ça m’agace encore plus que d’avoir moins de likes et d’abonnés qu’avant.

Du coup, tout le monde arrive sur la plateforme, tout le monde regarde ce que font les autres, surtout ceux qui « marchent ». Au final, on se retrouve avec les mêmes blogs, les mêmes catégories, les mêmes vestes, jupes, à aller chez le même coiffeur, les mêmes expressions, à faire des maillots de bains, à toutes aimer les trottinettes. Bref, vous avez compris le délire. Donc petit à petit je me suis éloignée de tout ça et le seul moyen de vraiment s’en éloigner cela a été de m’assumer plus vestimentairement parlant et porter davantage ce qu’il me plaisait plutôt que de porter tout ce qui plaît à tout le monde (mais ce qui marche mieux il faut se l’avouer). Et puis vous savez les filles, vous m’avez connue il y a 5 ans pour certaines, je vivais encore chez mes parents, étudiante, à bosser dans un supermarché pour payer mes études. Et puis entre temps il m’est arrivé toutes ces merveilleuses choses, toutes ces choses que je continue à découvrir et Dieu sait à quel point je ne suis toujours pas blasée de ce qu’il m’arrive et que je suis toujours très reconnaissante de tout ça. Je ne fais pas de caprices, d’autres qui viennent d’arriver en font sans-arrêt  et ont prit très rapidement la grosse tête.
Je suis donc arrivée là où j’en suis aujourd’hui en partant de si loin ! J’ai du apprendre à me gérer seule, gérer mon petit business, puis ce business est devenu une société. Mes parents n’ont pas du tout les compétences là-dedans, j’ai du apprendre tout toute seule, avoir un comptable, gérer des problèmes que je n’avais évidemment jamais eu a gérer et surtout que personne de mon entourage n’a déjà géré.

J’ai monté mon petit empire toute seule et je suis fière aujourd’hui de gagner ma vie grâce à un métier que j’aime faire et surtout avec un business que j’ai monté seule, seule mais grâce à mes lectrices !

On nous demande tout le temps de nous justifier au sujet de notre salaire. Souvent on vous répondra que c’est aléatoire, effectivement il existe différents statuts pour exercer ce métier, lorsque nous sommes auto-entrepreneur le salaire dépend du paiement des factures que l’on reçoit. Pour ma part, je suis en société, je me verse un salaire qui est le même tous les mois. Ma société tourne de son côté, en attendant elle aussi les paiements des factures comme n’importe quel fonctionnement d’entreprise.
Par contre, je ne paie pas les mêmes impôts et les mêmes charges qu’un salarié classique. Je ne roule pas sur l’or comme certaines peuvent le croire, par contre j’ai effectivement augmenté mes revenus depuis que j’étais étudiante et que vous m’avez connue et je n’ai pas honte de le dire. Il y a un vrai, vrai, VRAI problème en France avec ça. Il y a des gens qui grandissent dans une famille et qui ont déjà plus de moyens à la base et là il n’y a pas de problème, mais le problème se pose au moment où l’on évolue financièrement j’ai l’impression. Pour autant je m’habille toujours dans les mêmes boutiques, très accessibles, en me faisant plaisir de temps en temps avec des sacs ou des chaussures de marque.

Mon rapport avec les réseaux aujourd’hui !

Où j’en suis aujourd’hui ? C’est la question suivante. Aujourd’hui, j’ai rencontré l’homme parfait, celui qui me tire vers le haut, avec qui je travaille souvent et qui m’aide énormément. Je peux faire beaucoup plus de choses que je fais habituellement et pour le blog.

Mais depuis que je suis avec, j’ai l’impression que beaucoup se mêlent de notre relation en apportant un jugement complètement infondé.
Mon petit ami est né en France, il a des origines du soleil comme j’aime bien le dire, il est d’origine Kabyle et Iranienne puisque cela intéresse beaucoup d’entre vous.  Et c’est depuis que je suis avec lui que je me rends compte à quel point la France est raciste, vraiment, c’est incroyable et ça fait peine à voir. Il gagne sa vie honnêtement et il gagne même très bien sa vie. Certaines se demandent si Monsieur ne se serait pas mis avec moi pour profiter de mon argent ! Est-ce que l’on se rend compte jusqu’où l’on va ? Je ne suis pas naïve et certainement pas désespérée pour m’engager avec quelqu’un qui a besoin de vivre à mes crochets. Je peux même dire qu’il s’en est mieux sorti que moi puisque contrairement à moi, il a déjà acheté son propre appartement de 55m2 à une poignet de minutes de chez moi alors que moi je n’ai pas encore réussi à le faire…

Je reviens donc sur une question qui a été postée régulièrement, pourquoi est-ce que je ne le montrais pas au début et pourquoi est-ce que je ne l’ai jamais taggué sur Instagram.

Dans un premier temps pour me protéger, on n’est jamais sûr au début, là aussi c’est la vie normale, je suis comme tout le monde, comme vous toutes. Je l’ai rencontré en début d’année comme je vous l’ai dit et je ne l’ai affiché que pour la première fois fin juin sur les réseaux après en avoir parlé à mes parents et après l’avoir présenté. La vraie vie avant tout !

De plus, j’ai déjà eu l’expérience la première fois avec mon ex, que j’ai beaucoup exposé, au final vous êtes des milliers de mes lectrices à vous être abonnées à lui et j’ai eu de belles surprises lorsque nous nous sommes séparés de lire et de voir beaucoup de messages/photos d’entre vous très déplacés sur son Instagram et Snapchat.
C’est le jeu me direz vous, mais je dois avouer avoir un peu de mal avec le principe d’avoir l’impression de parler comme à des copines la plupart du temps, qui une fois le dos tourné, n’ont plus aucun scrupule.

Et deuxièmement, c’est aussi pour le protéger lui, il n’a aucun interêt à se trouver lui sur les réseaux, je n’ai aucune envie qu’à un moment donné il ait à ressentir la pression que peut amener tout ça justement et comme il l’a déjà pu le ressentir avec différents propos qu’il a pu lire à son égard, de certaines d’entres vous, notamment au sujet de ses origines.

Et aussi, ce qui va m’amener à mon dernier point, les messages que certaines peuvent laisser sous les posts de mon ex qui a trouvé une très charmante petite amie (sans ironie aucune) quelques mois après.

Je suis choquée, déçue et surtout malheureuse de pouvoir lire certains messages de personnes qui quand je regarde de plus près m’écrivent comme si de rien était par DM de mon côté.
D’ailleurs je ne sais pas ce qui me choque le plus, des commentaires odieux de personnes qui ne me connaissent pas et qui n’ont qu’un seul sujet de discussion avec mon ex justement « moi » puisque c’est comme ça qu’elles l’ont connu et c’est pour ça qu’elles le suivent, ou plutôt de voir que les commentaires n’ont pas été modérés sur une photo qui ne me concernait en rien.

Des choses horribles sur mon ex j’en ai lu et surtout entendues, je n’ai jamais rien laissé passé car j’ai un trop grand respect pour la personne avec qui j’ai passé 9 ans.

Le trait de caractère que je déteste le plus chez les gens est l’hypocrisie. Toutes les personnes qui m’entourent sont des gens qui ne sont pas hypocrites justement. J’ai un fort caractère je dis toujours ce que je pense et je ne me cache ou me tais jamais derrière une facette qui n’est pas la mienne. Je fais très très attention à mon entourage et je ne laisse aucun écart à personne à ce niveau là. Je suis franche, j’attends la même chose des personnes qui m’entourent, sinon c’est terminé.

Sauf qu’avec les réseaux sociaux, le tri se fait plus difficilement. Un simple clic, on bloque et voilà ! Sauf qu’il y a une chose qui reste et à chaque fois, c’est la trace, le message lu, ce message écrit noir sur blanc que beaucoup pensent que l’on ne lit pas, mais chaque mot écrit est lu et va direct dans notre tête.
Je tiens tout de même à dire et je m’en rends bien compte que la très très grosse majorité de mes lectrices sont des personnes adorables et bienveillantes. Je ne compte même pas le nombre de messages que je lis et reçois par jour, même de deux lignes mais qui arrivent à me donner le sourire et à me rebooster à chaque fois.
Mais il est vrai que les certaines choses que j’ai pu lire dernièrement depuis seulement quelques mois. Tout ce harcèlement fait et laissé faire sur un réseau qui n’est pas le mien justement m’a énormément touchée. Cela m’affecte tellement que depuis quelques mois je n’ai plus le contrôle de mon propre corps.

Les problèmes qu’ont causé les réseaux sociaux dans ma vie.

Plus le succès et la popularité grandi, plus vous avez de messages positifs et plus le ratio de messages négatifs grandit lui aussi. Même si j’en suis consciente il reste faible, très faible, découvrir cette hypocrisie dont je ne me rendais pas compte avant a tout changé chez moi. Avant, si on ne m’aimait pas, on ne m’aimait pas point ! Mais là c’était différent. J’ai commencé et je fais actuellement des crises d’angoisse. Des crises d’angoisse qui sont déclenchées à chaque fois que je suis dans une situation où des filles, des abonnées à moi sont là ou sont susceptibles d’être là.

À Paris, je ne passe pas une journée sans rencontrer l’une d’entre vous, c’est tout le temps très très cool, mais dans certains lieux, souvent les grands lieux, type Festivals, concerts, bars, clubs… je rentre dans des états de stress qui deviennent incontrôlables pour moi.

L’élément déclencheur a été cet été, c’est pour ça que je fais un lien avec tous ces événements. Après plusieurs mois avec mon chéri, j’annonce « officiellement » que je suis en couple sur Instagram, j’ai reçu  que de beaux et très gentils messages et une semaine après mon ex qui décide d’afficher aussi sa nouvelle rencontre sur les réseaux m’ont fait découvrir la facette de certaines personnes.

Le ressenti que j’ai eu à ce moment là je le garde pour moi mais juste après, un ou deux jours après, je me retrouvais dans un festival à Paris, plein mois de juillet, il faisait chaud, j’avais bu de l’eau (pas une goutte d’alcool), mangé des churros, je venais de me faire opérer des yeux quelques jours avant et j’ai fait un malaise pendant un concert. Pas un, mais deux malaises, j’ai perdu deux fois connaissance à la suite et la première chose que j’ai dites à reprenant connaissance ça a été de demander si quelqu’un m’avait vu (je parlais donc de mes lectrices à ce moment là).

C’est là que tout l’engrenage a commencé pour moi. Le lendemain, il n’a pas fallu 3 mins dans le festival pour que je redemande de sortir (les personnes qui font des crises d’angoisse se reconnaîtront). On était dans un espace où je croise beaucoup de mes lectrices et cette situation qui normalement ne me dérangeait pas du tout était devenu un problème pour moi, car je n’avais plus confiance et surtout je ne voyais plus les gens bienveillants comme je le pensais avant.

La réponse à tout ça, c’est que j’avais la mononucléose, je suis partie directement chez le médecin parce que c’est la première fois que quelque chose comme ça m’arrivait. Sauf que depuis je fais des crises d’angoisse très régulièrement et je n’arrive malheureusement pas à me sortir de ça et surtout c’est une chose sur le moment, incontrôlable.

Où est ce que je veux aller aujourd’hui ?

Aujourd’hui, j’aime toujours autant ce que je fais et même encore plus en ce moment depuis que je vis avec mon amoureux. Vous vouliez de la transparence, la voici, je vous ai tout dit dans cet article ! Certaines me connaissent depuis des années maintenant, certaines depuis quelques  mois et ne me connaissent pas vraiment la « vraie moi ».

Je suis grande gueule, mais je ne l’ouvre jamais pour rien. Je suis d’une franchise sans faille, je suis bienveillante avec les gens de mon entourage et avec les gens qui croisent mon chemin. Je fais trop attention à mon karma pour l’abimer en racontant des bêtises ou en étant méchante. Je suis  sans filtre, mauvais caractère mais je suis franche ! Je suis généreuse et très fidèle en amitié et en amour.
Je ne suis pas cul-cul, nan-nian. Je n’aime pas les surnoms, je n’aime pas vous parler en vidéo comme si je devais vous prendre avec des pincettes ou comme si je devais m’adresser à des filles plus jeunes que moi. Vous avez mon âge parfois plus, je vous parle comme je parle tous les jours, je montre trop ma vie ou pas assez ma vie, ça dépend pour qui, mais je ne montre pas une version idéale de ma vie, je montre ce qu’il s’y passe vraiment. Les gens qui me côtoient le disent à chaque fois, qu’ils ne se rendent même plus compte du moment où je filme.

Je ne vous appellerais pas mes petits chatons des prairies parce que je ne parle comme ça, à personne ! Je continuerai à vivre ma vie comme je le fais, je continuerai à afficher mon fabuleux amoureux, car il est fabuleux.

J’aime les filles qui m’aiment, je me fou de celles qui me détestent, je rêve d’un monde où tout le monde laisse tranquille tout le monde. Kiffons ce que nous avons envie de kiffer ensemble ! Partageons nos expériences et nos bons plans de meufs ensemble ! Désabonnez-vous vite, très vite si quelque chose ne vous plait pas ! Que j’ai 670 000 abonnées ou des milliers de moins il n’y aura rien qui change pour moi, juste plus de kiffe.

Welcome to my world ! C’est à prendre ou à laisser. Pour celles qui restent, je vous promets de ne pas changer, même après 5 ans. J’espère vous voir toutes évoluer dans le sens que vous souhaitez comme je l’ai fait moi. J’aime la personne que je suis devenue et j’en suis fière. Je ne me couche pas un soir en me disant, il faut que je change ça, ça ne va pas.
J’espère aussi vous voir vous assumer grâce à ces choses pas si futiles dont on parle tous les jours sur les réseaux. Grâce à des fringues, du maquillage, des paires de chaussures…

Alors une dernière fois, BIENVENUE DANS MON MONDE, mon monde, le mien, bienvenue si tu as envie d’y rentrer ou d’y rester et sinon, rien de grave, tu m’oublieras aussi vite que la mauvaise pizza que tu as mangée l’autre soir au restaurant, bonne continuation à toi je te souhaite que de belles choses (pense toujours à ton karma, tu verras, tu feras les choses différemment !!).

Je vous embrasse, ça m’a fait du bien ! Je vous dis à demain pour de nouvelles belles aventures !

695 Comments

Francisca dit :

Bonjour Camille, wahouu quel article j’ai dévoré chacun de tes mots.. Et cela m’a fait prendre conscience de beaucoup choses et me motive pour mener ce combat qui est : vivre pour soi être en accord avec soi et arrêter de vouloir rentrer dans un mouvement, de vouloir plaire ou ne pas déplaire aux gens. Je me sents des fois étouffer parce que j’ai peur de l’image que je peux refléter, peut de décevoir, peur d’être prise pour une nulle… Et pourtant j’ai un très fort caractère mais ce qui me connaisse bien savent que derrière ce fort caractère se cache une âme sensible…. En tout cas je te remercie car tes mots sont une belle prise de conscience pour moi et me motive encore plus à être moi même: la vraie moi !
MERCI ça fait du bien

Mathilde dit :

Ca fait déjà quelques jours que je me dis qu’il faut vraiment que j’aille lire ton article, c’est seulement ce matin que je le découvre.
Quelle belle personne ! Se livrer en toute transparence et avec sincérité à tes lectrices comme tu peux le faire te rend encore plus authentique.
Tu mérites ce qu’il t’arrive aujourd’hui, le bonheur ! Rien ni personne n’a le droit de juger quiconque et encore moins pour faire du mal !
Continues à être celle que tu es, tu es super. Ca fait quelques années maintenant que je te suis, je trouve ton évolution vraiment remarquable, tu t’assumes comme tu es et j’aimerais tellement avoir cette force.
Merci de nous faire partager tes petits conseils du quotidien, tes coups de coeur et même tes coups de blues, car finalement avant d’être une parfaite bloggeuse tu es une personne comme nous toutes et je pense que c’est pour cette raison que nous nous attachons autant à ta personne et tes aventures.

Ne change rien : )
A bientôt peut être

Mathilde

Laura dit :

Hello Camille ! J’ai tout lu, et j’ai adoré ta franchise !
On se connaît pas et on ne se connaîtra probablement jamais, mais je vais être honnête comme tu l’es avec nous ! Je ne te suis plus sur Instagram parce que ton look ne correspond plus à mes envies vestimentaires ! Mais comme tu as dit, tu as complètement raison de faire/montrer/porter ce que tu aimes plutôt que ce que tout le moindre voudrait. Pourtant, j’aime de temps en temps venir voir tes looks, tes inspi déco ou bouffe et comme aujourd’hui tomber sur cette article ou tu te livres entièrement à des gens que tu ne connais pas. Je te trouves incroyable pour ça ! Et c’est aussi pour ça que je reviens de temps en temps, ton sourire, ta joie de vivre et ta franchise. Pour tes soirées avec tes copines aussi ! J’adore !
Tu es éblouissante après de ton amoureux, tu rayonnes de bonheur. J’espere Que tes crises d’angoisse passeront. J’espere Que ton bonheur durera.
Bon séjour à LA !

Amandine dit :

Un article au Top. Bravo Madame. Enjoy

Siidy dit :

Camille … si je le pouvais je me re re re abonnerai à ton insta !!!

Superbe article, qui correspond à l’image que j’ai de toi.
Les gens sont blessants et mal sain mais pas tous heureusement. Mais c’est comme sa que tu avance dans la vie. Je suis passer par la ! Et c’est comme sa que j’ai grandi et évoluer. Et surtt que tu apprend la vie.

Tous sa pour dire qu’un jour la roue tourne ! Pour toi, pleins de merveilleux projet, que la vie te sourit encore et encore parce que tu le mérite.

De gros bisous …
j’espere A un de ces jours

India dit :

Wouaw Camille, tu peux être fière de la personne intègre que tu es, de tout ce que tu as construit! Depuis toutes ses années où je te suis, je suis témoin pour dire que tu n’as pas changé! Enfin si, ton sourire lui oui, toujours de plus en plus grand! Tu mérites tout ce bonheur que la vie t’apporte au quotidien et rien ne sert de le gâcher avec tout le mépris des réseaux sociaux! Tu es une femme intelligente qui l’a bien compris, et c’est ça qui est merveilleux! Continue de vivre à fond comme tu le fais si bien en réalisant chacun de tes rêves ! Tu es formidable! Bravo à toi!

Caroline dit :

Coucou Camille,
J’ai enfin pris le temps de lire ton article ! Et quel bel article. Si bien écrit, avec tant de franchise et de douceur. Je commente pas souvent tes post IG ainsi que ton blog. Je te suis depuis, quoi, 2 ans maintenant je pense. Et je te découvre, j’aime découvrir la personne honnête et sensible que tu es. Ça devient tellement rare, et pas seulement sur les réseaux mais dans le monde en général. Alors la lecture de ton article a été pour moi, une bouffée d’air frais. Merci pour ça. Je te souhaite une bonne continuation avec ton chéri, vous allez tellement bien ensembles ! Et je continuerai à lire tes articles et à te suivre sur IG avec grand plaisir. Gros bisous xx

Camille dit :

Merci beaucoup xx

Mel dit :

Juste…, WAHOU !
Moi je valide quoi que tu fasses ! Franche, sincere et pleine de vie…
Continue ainsi, tu nous mets le smile h24!
Belle soiree
Mel

Couffinhal Marion dit :

Merci pour ce bel article qui fait chaud au cœur. Je partage ton état d’esprit : sain et pleins de sagesse. Tu n’étais pas obligé de justifier certaines choses de ta vie privée, mais tu l’as fais et c’est courageux. Les gens sont beaucoup trop harcelant sur les réseaux… Bravo d’arriver à passer au dessus !

Camille Beck dit :

J’ai lu ton article la semaine dernière, mais j’étais en vacances et je n’avais donc pas eu le temps de laisser un commentaire ici. Je te suis depuis un moment maintenant, et même mon chéri reconnaît ta voix sur Instagram maintenant ^^ Et que dire de ton article … Mais merde quoi comment les gens peuvent se permettre tout ça, ça me rend dingue. Moi aussi, quand tu t’es séparé de ton ex, j’étais triste pour toi, mais je me suis dit qu’après tout ce temps, c’était normal. Même moi, je me suis toujours dit que rares étaient les couples qui pouvaient durer depuis l’adolescence parce que ben oui, on change beaucoup, et c’est normal, c’est même bien d’ailleurs et parfois, on ne change pas de la même manière dans un couple.

Mais quand tu t’es séparée, que tu as fait la fête, que tu as pris du bon temps, je me suis tout simplement dit que tu vivais et que tu étais heureuse. Et comme dans ton dernier article à propos du célibat, il me semble que je t’avais écrit avoir trouvé mon amour quand je m’y attendais le moins, mais surtout quand j’avais appris à être à 100 % toute seule et que maintenant que je suis en couple, je suis heureuse à 200 % et je pense sincèrement que ça fait toute la différence. Je suis tellement heureuse pour toi, aujourd’hui, je te trouve rayonnante et fais ce que souhaites, ce qui te rend heureuse, moi, je trouve que tu ne triches pas, tu es toi, tu as ton look, tu es bien dans tes baskets et ça se voit alors simplement continue comme ça 🙂

Passe une très belle journée.

Caro dit :

Bonjour,
Je ne commente que très rarement les blogs.
Merci pour ce bel article, il me redonne espoir en amour (je viens de divorcer après 12 ans de vie commune, c’était mon premier amour…) et montre que tout est possible.
Ne change rien et laisse parler les mauvaises langues. C’est triste à dire mais il y a hélas beaucoup de jalousie en France…
Belle soirée à toi

Melina dit :

J’ai réussi à avoir les larmes aux yeux… Certes je suis sensible, mais ton article était très beau et très vrai ! Je pense qu’il y a peu de bloggeuse aussi vraie et sincère 🙂

Bonne continuation

Camille dit :

Merci beaucoup c’est très gentil 🙂

GILLY dit :

Bonjour,
J ai pris plaisir à lire ton article. Un conseil : vis ta vie comme tu l’entends, restes naturelle et sache que tu n’as de compte à rendre personne. Les gens sont très jaloux et envieux en France.
Tu peux être fière de toi.

Vanessa Quéméneur dit :

Je prends rarement le temps de commenter les articles de blog, mais cette fois ça me tenait vraiment à coeur. Par où commencer ? Déjà, merci pour ta franchise. Sur le point des réseaux sociaux, tu as dis tout haut ce que nous (personnes lambdas qui n’avons pas forcément le moyen de se faire entendre) pensons tout bas. Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tenais à te féliciter pour le chemin que tu as parcouru. Cet article confirme ce que je pensais de toi : tu es une personne méritante, qui a travaillé dur pour en arriver là. Et je sais de quoi je parle, je suis moi-même étudiante et je travaille à côté de mes études et je sais à quel point c’est parfois difficile de tout gérer. Et je suis très heureuse que tu es enfin trouvé une personne qui te convienne à 100% et qui arrive à t’épanouir autant que tu le mérite. Vous montrez une si belle image de l’amour. Merci.

Pour en venir à la raison principale qui m’amène à commenter ton article, je vais rebondir sur la partie « réseaux sociaux ». Je n’ai absolument rien à redire sur ce que tu as dit, excepté une chose. Tu as parlé du changement d’algorithme d’Instagram qui met en avant certains compte au détriment de comptes plus anciens, et tu finis par dire que beaucoup se plaignent de cette perte de visibilité mais que toi tu n’en a rien à faire. De mon humble avis, je pense que tu peux te permettre aujourd’hui de n’en avoir rien à faire. Aujourd’hui, tu fais partie des références françaises du blogging et du monde de l’influence. Tu es suivie par plus de 677 000 personnes, et tu as construit une communauté incroyable. Que ton compte soit mis en avant ou ne le soit pas, qu’est-ce que ça change finalement ? Tu as trouvé ta place dans ce milieu et le changement d’algorithme ne te fera en aucun cas perdre cette place. Tu as une communauté solide, dont je fais partie, qui adore te suivre et je pense que ça ne changera pas. On te suit pour ce que tu es, pour la personne que tu es, pour ta personnalité, ton style atypique, ta joie de vivre, pour toi tout simplement. Alors oui, même si le nouvel algorithme d’Instagram fait que tu gagne peut-être moins d’abonnés qu’à tes débuts, ça ne change rien au fait qu’être suivi par 677 000 personnes est incroyable, et que tu pourras continuer à vivre de ta passion encore longtemps. Peut-être que si tu n’étais pas arrivée à un tel niveau, que tu n’étais pas suivi par autant de personne, que tu n’avais pas autant de like sur tes photos et que ta pérennité dans ce milieu était remise en question, peut-être que tu ferais partie de ces personnes qui se plaignent ? J’espère que tu comprends ce que je veux dire, j’ai seulement trouvé ça un peu « hypocrite » de justifier le fait que toi tu ne te plains pas de ce changement, alors que pour moi tu n’as même pas à te justifier, puisque c’est carrément normal que tu n’es pas à te plaindre.

Ensuite, j’en viens à ce que tu as dit sur les réseaux sociaux d’aujourd’hui. Merci, merci, merci pour tes mots. J’en ai marre (et je pense qu’on est beaucoup dans ce cas), à être confronté à des influenceuses seulement attirées par les abonnés et les likes. Le nombre de personnes qui pratique le « follow-unfollow » dans le seul but que les gens s’abonnent à eux en retour, pour finalement se désabonner des comptes qu’ils ont suivi. Je le vis tous les jours. Des comptes à 10K ou 30K qui s’abonnent à mon petit compte d’à peine 200 abonnés, dont mes photos ne les intéresse absolument pas, dans le seul but de se faire remarquer et de gagner en abonnés. C’est ça finalement les « influenceuses » d’aujourd’hui ? Des filles qui préfèrent être suivi par un grand nombre de personne plutôt que par des personnes qui s’intéressent vraiment à leur travail ? Aujourd’hui, tout le monde a le même style de photo, la même biographie Instagram, les mêmes partenariats, la même façon d’écrire ses posts… Plus personne ne se démarque. Les réseaux sociaux d’aujourd’hui me dégoutent finalement. Ce n’est plus partager pour partager mais publier pour se faire connaître et s’enrichir. Parce que oui, on va pas se mentir, votre vie fait clairement rêver. Qui ne rêverait pas de vivre de sa passion, de travailler avec de superbes marques, de bien gagner sa vie en exerçant un métier qui nous plaît ? Tout le monde rêve de ça ! Et le problème c’est qu’aujourd’hui, il y a énormément de concurrence et les chances d’y arriver sont minimes.

Pendant longtemps j’ai moi-même eu envie de développer mon Instagram. J’essayais de faire de jolies photos, de poster régulièrement. Et ça ne marchait pas. Pourquoi ? Parce que justement je ne pratique pas les méthodes pratiquées par les « influenceuses » d’aujourd’hui. Je ne m’abonne pas à des comptes dans le seul but qu’ils s’abonnent à moi en retour. Je ne m’amuse pas à liker des photos de tout et de rien sur des comptes qui ne m’intéressent pas dans le but d’être liker en retour. Je ne pratique pas le partage dans le but que mon compte soit partagé sur d’autres comptes pour gagner des abonnés. J’essayais simplement de faire des jolies photos en espérant être remarquée et suivi pour mon simple travail et non pas pour mes capacités de communication. Mais ça ne marche pas aujourd’hui. Les petits comptes comme les miens qui essayent de faire leur bout de chemin par eux-mêmes, sans avoir besoin de lécher le cul des plus grands de milieux, ne marchent pas. On a pas la chance d’être dans l’ère où Negin Mirsalehi, Caroline Receveur ou même toi, se sont fait connaître en postant de simples photos qui ont simplement plu, sans avoir besoin d’avoir recours à des petits magouilles pour se faire remarquer. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. En étant honnête, et en voulant faire les choses bien, on y arrivera jamais puisqu’on sera toujours dans l’ombre de ces comptes d’influenceuses qui font tout et n’importe quoi pour réussir. Et je refuse de m’abaisser à cette façon de faire. Je ne m’abaisserai pas à leurs techniques de merde pour gagner des abonnés. Je préfère rester dans ma petite vie d’étudiante qui continue de poster des photos sur Instagram pour le plaisir. Enfin, je dis ça, mais ce que je vois ces derniers mois des réseaux sociaux ne me donnent même plus envie de poster finalement. J’ai l’impression qu’Instagram est devenu un monde virtuelle de personne fakes et c’est bien dommage. Mais finalement, c’est le bon filon pour réussir face à cette concurrence.

Alors merci d’être toi, merci de te démarquer, de ne pas faire comme tout le monde, et de pointer du doigt les mauvais aspects des réseaux. Et continue de briller longtemps avec ton magnifique sourire, et te rappelant de la chance que tu as d’avoir débuté à la bonne époque, sans avoir besoin de faire tout ce que tout le monde fait aujourd’hui pour réussir.

Camille dit :

Effectivement je m’en fiche parce que jai décidé de ne pas y porter de l’importance. Mais tu sais plus de 600 000 abonnés ou pas, bien évidemment, de voir des filles avec moins de 200K qui on exactement la même nombre de like que moi sous leur photos tu pourrais te dire ils font chier Instagram: Mais du coup, ‘jai appris semaine dernière ce que la personne en question faisait. Ce compte utilise un robot qui permet en fait de commenter, liker tous les gens qui me suivent, c’est pour cette raison que la personne en question a exactement le même nombre de like que moi pour 5 fois moins d’abonnés. On n’arrêtera plus personne ! Maintenant les gens te volent ton audience tout bêtement !

Clara ZELGOWSKI dit :

Ho.. toujours aussi émouvante! Je te suis (toi et Megan, mes coups de cœur!) justement parce que j’adore ton look qui sort un peu du lot (confort et méga stylé), parce que ta joie de vivre me donne le smile la journée, parce que tes voyages me font rêver, et ta vie amoureuse me fait espérer (allez sois patiente, je me dis, l’amour viendra quand tu ne t’y attendras pas ;)) ! Je ne vois aucune once de méchanceté en toi! tu es belle intérieurement, ne changes pas tu égayes mes journées et tu m’inspires pour mes looks haha!

PS: si ton chéri a un frère… un cousin… 🙂

Bisous!

Camille dit :

Ahah il n’en a pas 🙂 !!!
Merci pour tout en tout cas xx

Gorisse dit :

Camille,

Je suis très fière de toi. Et j’admire ce que tu es devenue, ce que tu es.

Tellement Heureuse d’avoir partagé un bout de chemin avec toi pour Weday’s.
Tellement Happy de voir ton joli sourire sur Insta tous les jours et de profiter de tes conseils (mes filles t’adorent aussi).

Tu es généreuse et entière et tu n’as pas changé, tu as juste grandi.
Et je le sais d’autant plus que j’ai toujours une réponse à mes messages privés de nos petits « coucou ». Et cela me touche toujours.

Alors continue….
Moi je reste dans ton monde

Elise

Camille dit :

Oh ça me fait super plaisir de lire un message de ta part ici, vraiment ! J’ai appris tellement de choses à tes côtés, tu as été mon meilleur souvenir d’école vraiment. J’ai surtout appris de ta sagesse. Merci pour tout

Gorisse dit :

🙂 On a fait une belle équipe toutes les deux. On était complémentaire. Tu resteras dans mes VIPs Partner. Merci ma Camille au grand cœur (gros comme çà).

Coucou Camille, franchement rien à dire.. à part reste comme tu es et continues à fond comme d’hab.. ne change rien c’est parfait !
Bisous

sandra dit :

Salut Noholita

Je suis tombée par hasard sur ton article qui m’a interpellée parce que je fais partie de celles qui ont cessé de te suivre pour diverses raisons que je vais t’expliquer ici….

Camille dit :

Je te réponds à ton commentaire ici puisque je ne peux pas le faire par email puisque tu en as utilisé une fausse apparement. Je n’ai pas lu tout ton commentaire car c’était un trop plein de choses fausses, j’arrivais même pas à trouver un exemple vrai dans tout ça.
Je n’ai pas tout lu je m’en excuse donc je vais seulement répondre à propos de ce que jai lu.
Je ne peux pas te dire que je comprends tes raisons puisqu’elles sont toutes fausses.. D’ailleurs, je n’ai jamais lu une seule fois quelque part de tout ce que tu as écrit. C’est pas une pensée générale je veux dire. Tu penses tellement mais tellement négativement que tu dois effectivement avoir un vrai soucis profond avec moi pour être allée aussi loin.

Première chose, mes voyages de l’an dernier, tu me parlais de pourquoi MALVIDES plutôt que Punta Cana pourquoi Bali plutôt que Vietnam… par rapport au prix des voyages et pourquoi voyager toute l’année comme ça qu’en à 25 ans personne ne peut se le permettre. Effectivement je te rassure, je ne peux pas me le permettre non plus. Comme tu as du le remarquer sur le moment, j’étais invité par des marques.. Je n’ai aucune autre explication à te donner à part celle-ci.. C’était énorme je te l’accorde, pas du tout le cas cette année, comme quoi la roue tourne, c’est à d’autres blogueuses de voyager. Jai fait quelques voyages perso mais très peu, ça reste rare et c’est dommage c’est ceux que je préfère. L’an dernier je suis partie en Australie, jai profité de mon séjour (offert car le blog) à Dubaï pour demander un retour vers Sydney au lieu de Paris. Jai vécu chez des amis pendant un mois jai payé une partie du loyer avec eux comme une grande fille et je me suis payée mon retour. Mais je ne pense pas être la seule à l’avoir fait dans ma vie.
voilà pour ma réponse concernant mes voyages.
Tu parles ensuite de mon salaire à 6chiffres comme les Grands PDG. Je ne sais pas dans quel monde tu vis, mais ce n’est pas le mien non plus, jai une société, des charges tout ce que tu veux, je gagne de l’argent je l’investie dans d’autres choses, mais mon salaire lui, est très très loin d’être un salaire à 6 chiffres, on parle de 100 000 euros au minimum ! Il faut être fou pour penser ça !

Tu as ensuite parlé de ma famille, que je ne roule pas sur l’or mais sur des diamants ! C’est hyper choquant comme jugement alors que ma famille est bien celle que jai toujours décrite. Je suis partie à New-York oui, mais jai travaillé pendant un an avant d’y aller, jai stoppé mes études, jai trouvé un Job dans l’immobilier ou je bougeais énormément en voiture j’avais des frais de déplacements assez élevés. Je vivais chez mes parents (pas du tout blogueuses à cette époque là, c’était 5 ans avant le blog). Je gagnais 1500 euros par mois grâce aux déplacements, jai tout mis de côté. L’avantage de vivre chez ses parents. Jai pas eu assez malgré tout ça. Jai du emprunter avec un crédit étudiant sur 10 ans avec petites mensualités que jai commencé à payé 12 mois plus tard après mon retour de NYC. Et jai tout payé comme une grande et jai fait un remboursement anticipé de mon crédit il y a 3 ans quand j’avais ce qu’il fallait de côté.
Alors c’est fou le faux jugement que tu portes et surtout c’est fou de croire qu’il n’y a que les riches qui peuvent faire choses ! J’étais jeune, ambitieuse, même si mes parents n’avaient pas beaucoup d’argent, ça ne m’a pas empêché de travailler, de prendre un crédit et de ma lancer dans ce grand bain !
Tu parles ensuite que si mes parents n’avaient pas beaucoup d’argent comment j’aurai pu passer mon permis de conduire. Non mais tu te rends compte à quel point c’est stupide de dire ça encore ! A croire encore une fois qu’il faut rouler sur l’or où les diamants pour payer son permis voiture lol !
Mes parents même si pas beaucoup d’argent m’aidaient au maximum, on ne vivait pas non plus dans la rue, faut pas déconner !
Ils ont pris l’option 1euro/jour pour le permis, ça a duré 3 ans quelque chose comme ça mais ils me l’ont offert oui ! Fière de l’avoir eu du premier coup du coup !

Je crois que tu as aussi parlé de ma relation de l’an dernier pendant 6 mois que tu n’y croyais pas puisque je voyageais tout le temps. Bon pareil aucun intérêt pour moi de faire croire ça, ça me dépasse encore une fois de l’écrire et de me justifier, aucun intérêt pour moi !
Donc si tu me suivais à l’époque tu aurai pu lire mon article à ce sujet où c’était une relation à distance où jai énormément souffert (la raison de certains de mes allers/retours vers une destination d’ailleurs). Bref, non je n’ai pas menti lol, c’est d’ailleurs le frère d’une de mes très bonne amie que je vois encore. Bref, bref, bref, aucun intérêt de m’étaler là dessus.

Sur ce après ça je me suis arrêté. Trop de bêtises navrée. Bon courage dans ta vie, je te souhaite de belles choses tout de même 🙂 sans rancune 🙂

sandra dit :

Regarde un peu cette vidéo d’une YouTubeuse ! C’est exactement toi à 100% ! Ecoute bien ce qu’elle dit ! Tu vois bien que je ne suis pas la seule à être exaspérée ! ça me rassure 🙂

https://youtu.be/Q8c2v3UfzUg

Camille dit :

La video est cool, je préfère la deuxième partie, la première c’est un peu beaucoup trop par contre. Ça sent trop la jalousie et pas assez d’ouverture d’esprit je trouve.

Emmie Vieillard dit :

Camille,
Je suis toute jeune moi (19 ans) et passionnée par tout ce dont tu parles. Je connaissais ton blog de nom, mais j’y avais jamais vraiment prêté attention. Ça fait maintenant quelques mois que je te suis, notamment sur Instagram, et tu es une réelle inspiration. Je comprend que la confiance en soi est tout autant compliqué pour toi que pour moi, on a pas la peau parfaite, le corps qu’on rêverait d’avoir. Vraiment, je me rend compte que tu es une des personne qui ouvre le plus son cœur à ses lectrices et ça me rend très heureuse. Je te souhaite de vivre ta meilleure vie encore et encore. Merci pour ton travail et ton honnêteté.

Emmie

Je suis tombée par hasard sur ton article qui m’a interpellée parce que je fais partie de celles qui ont cessé de te suivre pour diverses raisons que je vais t’expliquer ici….

Wouaw Camille, tu peux être fière de la personne intègre que tu es, de tout ce que tu as construit! Depuis toutes ses années où je te suis, je suis témoin pour dire que tu n’as pas changé! Enfin si, ton sourire lui oui, toujours de plus en plus grand! Tu mérites tout ce bonheur que la vie t’apporte au quotidien et rien ne sert de le gâcher avec tout le mépris des réseaux sociaux! Tu es une femme intelligente qui l’a bien compris, et c’est ça qui est merveilleux! Continue de vivre à fond comme tu le fais si bien en réalisant chacun de tes rêves ! Tu es formidable! Bravo à toi!

Camille dit :

Merci pour tout <3

Bonjour,
Je ne commente que très rarement les blogs.
Merci pour ce bel article, il me redonne espoir en amour (je viens de divorcer après 12 ans de vie commune, c’était mon premier amour…) et montre que tout est possible.

Merci pour ce bel article qui fait chaud au cœur

Moi je valide quoi que tu fasses ! Franche, sincere et pleine de vie…

Merci pour tous ces mots Camille.
C’est le premier commentaire que je publie sur ton blog mais il fallait que je m’exprime.
Cet article est incroyable, tout comme toi.

Ce genre d’article qui fait vraiment du bien !! Reste tel que tu es tant que tu es heureuse et profite ! ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️

Je te suis depuis des années et je n’ai rien à dire juste merci pour ce superbe article sincère ça fait plaisir ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

Serrurier 92 dit :

Cet article est incroyable et c’est tout toi !!

Ne change pas, tu es superbe !

Tu es formidable! Bravo à toi!

serrurier 94 dit :

Magnifique article Camille, simple et honnête! Reste comme tu es et profite à fond de ce bel Amour

Durand dit :

Un super article rempli de sincérité, j’arrive après tout le monde mais il fallait que je laisse un mot. C’est une belle leçon de vie que tu nous offres, pleins de bons conseils. Peu importe ce que vaudra ce commentaire, je te souhaite plein de bonheur et d’amour.

sabrina dit :

Bonsoir Camille je te lis en retard mais j’ai aimé te lire. Je ne partage pas le même univers que toi au niveau des sapes ou du style de vie mais j’aime te suivre sur insta. Tu me sembles être vraiment ouverte et sympa. Tu es rayonnante et tu communique ta joie de vivre et tes voyages me font rêver. Bonne continuation.

Bonsoir Camille je te lis en retard mais j’ai aimé te lire. Je ne partage pas le même univers que toi au niveau des sapes ou du style de vie mais j’aime te suivre sur insta. Tu me sembles être vraiment ouverte et sympa.

Un super article rempli de sincérité, j’arrive après tout le monde mais il fallait que je laisse un mot. C’est une belle leçon de vie que tu nous offres, pleins de bons conseils.

Tu es rayonnante et tu communique ta joie de vivre et tes voyages me font rêver. Bonne continuation.

Poline Shinel dit :

Noholita ! Merci pour ton article que je viens à peine de lire. Il m’a fait un bien fou, car je m’y suis tellement reconnue. Evidement, je n’ai pas la même notoriété que toi, mais à mon petit statut, j’ai vécu et je vis la même chose. Après 6 ans de relations et deux enfants, j’ai pris la décision de me séparer. Quelques temps après, j’ai rencontré mon amoureux actuel, qui a une certaine notoriété dans le rap français. À partir de ma séparation, j’ai vécu « l’enfer » des réseaux. Entre celles qui m’ont jugées de m’être séparée parce que je ne représentais plus l’image parfaite de la famille, ceux qui m’ont tourné le dos dans la vie privée en me jugeant, les groupies de mon homme qui me font vivre un enfer en m’envoyant des messages déplacés (et je ne parle même pas de tous les messages qu’il reçoit), j’ai très mal vécu tout ça. Je commence à peine à prendre du recul et à me protéger de tout cela, mais ça n’a pas été évident ! En tout cas, merci 1000 fois pour cet article qui m’a fait beaucoup de bien. J’aime ta sincérité, ta franchise, ta manière de parler et d’être tout simplement. Tu es un petit bout de femme dont tu peux être très fière !

Cecile dit :

Hello Camille ! question qui n’est pas en rapport direct avec ton article mais tu avais dit dans l’une de tes stories que tu renonçais au sterilet après avoir essayé pendant an. Je me demandais si tu pouvais nous faire un retour de ton expérience. J’ai aussi un stérilet et après pause/dépose/repose je ne sais plus trop quoi penser alors un vrai avis autre que les commentaires déprimants de aufeminin.com ça serait cool !
Merci d’avance 🙂

Camille dit :

Je vais faire une vidéo à ce sujet 🙂

Laetitia dit :

Bonjour Camille,
J’adore ton article 🙂 trop d’amour dans ces mots
Question complètement hors sujet mais je sais que tu as déjà utilisé les trottinettes électriques en libre-service à Paris avec ton chéri j’ai besoin de trouver un concept innovant à ce sujet et plan de communication. En rapport avec ton expérience est ce que tu aurais une idée ?

Samia dit :

Coucou Camille,
Bon je sais , je suis carrément en retard mdrrr. Mais enfin, tu es devenue une femme. J’ ai 31 ans et c’est vrai on change forcément vers 25 ans. On grandit tout simplement.
BRAVO pour cet article!!!! je te suis depuis le début et je te surkiff toujours autant.
Merci beaucoup, en espérant te voir encore longtemps.
Bon voyage au Mexique, par contre l hôtel ça m’a fait rêver là….

Camille dit :

merci beaucouppppp !!

Manuela Montero dit :

Bonjour Camille
Je n’arrive pas à retrouver sur ton blog la marque du tableau que tu avais eu avec la date de la rencontre avec ton chéri (« quelque part en … »)
Je voudrais faire le même pour mon frère avec la date de son mariage 🙂
Merci bcp
Manuela

Camille dit :

Je n’ai plus le nom désolée..

Zaz dit :

je te suis sur insta depuis un baaaaail mais j’avoue ne jamais venir sur le blog et je tombe sur cet article aujourd’hui, plus de deux ans plus tard.
ben pas grand chose à dire si ce n’est « change rien, tu as tout bon ». le meilleur moyen pour continuer d’aimer ta (graaaaande) communauté, c’est de te préserver et faire les choses fidèlement à tes envies, en mettant en place les règles qui te vont dans ton univers. Quand tu vas chez quelqu’un et qu’il te demande d’enlever tes chaussures en entrant, tu t’exécutes même si chez toi tu t’en fous d’être en bottes sur ton lit, c’est la base, ça s’appelle le respect. Ton monde, tes règles. Et que celles à qui ça ne convient pas aillent chercher le soleil ailleurs. Toi manifestement, tu l’as trouvé et tu as décidé de faire ta vie avec (n’en déplaise à certain-e-s!) 😉
bon vent, bon envol, que des belles choses dans cette belle vie que tu t’es construite et que tu mérites tellement! <3

Camille dit :

Merci beaucoup pour tes mots ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.